Home / Uncategorized / Fukoku Mutual Life Insurance – Une assurance remplace ses employés par une IA

Fukoku Mutual Life Insurance – Une assurance remplace ses employés par une IA

L’assureur japonais Fukoku Mutual Life Insurance a fait le choix de remplacer 34 de ses employés par l’intelligence artificielle IBM Watson Explorer. L’objectif est d’augmenter la productivité et de réduire les coûts de l’entreprise.

Dans un futur proche, de nombreux travailleurs humains seront probablement remplacés par des machines. L’assureur japonais Fukoku Mutual Life Insurance ne perd pas de temps, et a déjà remplacé 34 de ses employés par l’intelligence artificielle IBM Watson Eplorer.

La firme est persuadée que cette décision lui permettra d’augmenter sa productivité de 30%, et de profiter d’un retour sur investissement en moins de deux ans. L’installation du système lui a coûté 200 millions de yens, et devrait lui permettre d’économiser 140 millions de yens par an. La maintenance du système lui coûtera 15 millions de yens par an.

IBM Watson Explorer, une IA capable de remplacer les assureurs

Le système en question est IBM Watson Explorer, une IA reposant sur une technologie cognitive lui permettant de penser comme un humain. Elle est capable d’analyser ou d’interpréter toutes les données, y compris les données non structurées telles que les textes, les images, les sons et les vidéos.

Cette technologie sera en mesure de lire des dizaines de milliers de certificats et d’historiques médicaux pour calculer le montant des assurances à payer par les clients, selon Mainichi Shimbun. L’intelligence artificielle permettra ici de réduire drastiquement le temps nécessaire pour calculer les montants à payer, mais les sommes ne seront payées qu’après avoir été approuvées par un membre de l’équipe.

Fukoku Mutual Life Insurance n’est pas la seule firme japonaise à faire confiance à l’IA

La firme Dai-Ichi Life Insurance a elle aussi déjà introduit un système basé sur Watson pour calculer les paiements. Cependant, elle n’a pas renvoyé d’employés. Japan Post Insurance envisage également le déploiement d’une telle IA.

La population vieillissante et l’avance du Japon dans le domaine de la robotique font de ce pays un terrain fertile pour l’intelligence artificielle. Selon un rapport daté de 2015 publié par le Nomura Research Institute, près de la moitié des emplois japonais pourraient être remplacés par des robots d’ici 2035.

Les Japonais utilisent même l’IA en politique

Dans le domaine de la politique, le Japon compte aussi utiliser l’IA. Le mois prochain, le ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie déploiera une intelligence artificielle expérimentale pour permettre aux citoyens de poser des questions aux ministres pendant les meetings et les sessions parlementaires.

Si l’expérience est un succès, elle sera déployée au sein des autres ministères. Par exemple, si une question est posée sur la politique d’économie énergétique, l’intelligence artificielle fournira des données pertinentes pour répondre à la question, ainsi qu’une liste de points à débattre basée sur les précédentes réponses à des questions similaires.

Cependant, le développement des robots intelligents japonais ne s’est pas fait sans encombre. Par exemple, à la fin de l’année dernière, une équipe de chercheurs a abandonné un projet de robot suffisamment intelligent pour passer l’examen d’entrée à l’Université de Tokyo. Il est encore trop tôt pour prédire si l’intelligence artificielle parviendra à remplacer efficacement les travailleurs japonais.

About Bastien L

Check Also

liana ai

Liana AI – Un nouveau département IA pour la R&D

Le pionnier des logiciels SaaS pour le marketing et les communications, Liana Technologies, vient d’ajouter …