Home / Intelligence Artificielle / Google DeepMind trouve la sortie d’un labyrinthe plus vite qu’un humain

Google DeepMind trouve la sortie d’un labyrinthe plus vite qu’un humain

Google DeepMind est parvenu à créer une intelligence artificielle capable de s’orienter plus rapidement qu’un être humain pour trouver la sortie d’un labyrinthe. Plus surprenant encore, l’IA en question a développé une activité électrique en tous points similaire à celle du cerveau humain lorsque celui-ci tente de s’orienter et de naviguer dans l’espace.

Nouvelle victoire pour l’intelligence artificielle. Le dernier programme de la division IA de Google, DeepMind, est parvenu à trouver la sortie d’un labyrinthe plus rapidement que les humains. Lâchée à un endroit aléatoire du labyrinthe, l’IA est parvenue à s’orienter plus rapidement et à trouver des raccourcis vers la sortie.

Google DeepMind : l’IA a développé une activité électrique similaire à celle du cerveau humain

ia activité cérébrale

En premier lieu, les chercheurs ont entraîné un réseau de neurones artificiels à naviguer et à s’orienter dans l’espace de manière basique. Pour ce faire, ils l’ont nourri à l’aide de signaux servant à encoder la vitesse et la direction dans les cerveaux des rats. L’IA s’est ensuite améliorée encore et encore dans sa capacité à comprendre où elle se trouve lorsqu’elle se déplace au sein d’un environnement virtuel.

Par ailleurs, en entraînant l’IA à se déplacer au sein d’un environnement, les scientifiques ont découvert qu’elle développait spontanément une activité électrique similaire à celles des cellules du cerveau humain qui prennent en charge les compétences d’orientation et de navigation. Les cellules en question, baptisées « grid cells » n’ont été identifiées chez des animaux qu’en 2005.

Ces cellules spécifiques permettent aux animaux mammifères de cartographier mentalement leur environnement. Elles se comportent comme si une maille invisible d’hexagones avait été tracée au sol. Ces hexagones clignotent lorsqu’un animal passe d’un hexagone à l’autre. Ce système permet aux mammifères de comprendre où ils se trouvent et de calculer le chemin le plus court pour se rendre à leur destination. Par le passé, le cerveau humain fonctionnait également de cette façon.

Google DeepMind : l’IA va permettre aux scientifiques de mieux comprendre le cerveau humain

cerveau humain google deepmind

Cette découverte prouve qu’il est possible qu’une activité similaire à celle du cerveau humain émerge d’elle-même au sein de systèmes IA. Les neuroscientifiques pourraient donc s’appuyer sur l’intelligence artificielle pour mieux comprendre le fonctionnement du cerveau humain, et ce sans avoir besoin de mener des expériences sur l’homme ou sur les animaux.

Selon les chercheurs de DeepMind, l’IA dopée aux grid cells se comporte comme un animal : elle prend la route la plus directe dès que c’est possible, et emprunte des raccourcis lorsqu’ils sont disponibles. Avec suffisamment de grid cells, les performances de l’IA surpassent celles des joueurs humains.

C’est un cap important franchi pour l’intelligence artificielle. Jusqu’à présent, la technologie s’était déjà montrée supérieure à l’Homme dans les domaines de la reconnaissance d’objets ou de certains jeux comme les échecs et le jeu de Go, mais la navigation et l’orientation constituent un challenge cognitif nettement supérieur.

About Bastien L

Check Also

alibaba microsoft ia lire comprendre mieux humain

Alibaba et Microsoft créent une IA capable de lire mieux qu’un humain

Les intelligences artificielles respectives de Microsoft et Alibaba sont parvenues à surpasser l’humanité au test …