Home / Intelligence Artificielle / Limites IA : quelles sont les limites de l’intelligence artificielle ?

Limites IA : quelles sont les limites de l’intelligence artificielle ?

De nombreuses entreprises investissent massivement dans l’intelligence artificielle et l’automatisation, pour réduire leurs charges et augmenter leur productivité. Toutefois, l’intelligence artificielle présente encore de nombreuses limites qu’il est nécessaire de prendre en compte. Découvrez quelles sont les principales limites IA.

L’intelligence artificielle est désormais utilisée par de plus en plus d’entreprises, en raison des nombreux bénéfices qu’elle apporte. L’automatisation, notamment, permet de réduire les coûts tout en optimisant la productivité. Ainsi, Deutsche Telekom et Royal Bank of Scotland ou choisi de remplacer leurs call centers par des chatbots. Cette stratégie pourrait leur permettre d’économiser plusieurs milliards d’euros d’ici 5 ans.

De même, BNP Paribas et Wolters Kluwer cherchent à augmenter leurs revenus en utilisant des machines pour analyser les marchés financiers et les bases de données clients en temps réel afin de lancer des alertes automatiquement. Siemens utilise des ordinateurs pour gérer ses turbines de gaz de façon plus efficiente que les humains. Dans le secteur de la logistique, Deutsche Post et DHL souhaitent remplacer les employés par des robots dans leurs entrepôts, comme le fait déjà Amazon.

Limites IA : les machines aussi peuvent échouer

Cependant, malgré les nombreux avantages qu’elle offre, l’intelligence artificielle présente encore d’importantes limites. En avril dernier, Harvard craignait que les entreprises n’investissement plus que de raison dans l’IA. Si les machines s’avèrent effectivement très efficaces pour gagner des parties de Go ou de poker, il n’est pas certain qu’elles soient aussi compétentes dans le domaine professionnel. De même, certains algorithmes se révèlent trop chers, un problème auquel Netflix a été confronté.

Les machines peuvent échouer. Par exemple, Microsoft a été obligé de désactiver son chatbot Tay après que des internautes soient parvenus à le rendre raciste et sexiste. De même, Facebook a été obligé d’admettre son échec lorsque ses bots ont atteint un taux d’échec de 70%. Les erreurs sont admissibles, mais le taux d’erreur acceptable pour un véhicule autonome ou une turbine contrôlée par ordinateur est nécessairement minime. Sur le long terme, l’investissement judicieux peut se transformer en une perte financière dramatique.

Limites IA : dans certains cas, l’intelligence humaine se révèle plus performante que l’intelligence artificielle

limites intelligence artificielle

Par ailleurs, les machines ne sont pas adaptées à toutes les tâches. Le Machine Learning se révèle très efficace dans un environnement régi par des règles et de nombreuses données à analyser. Son usage est donc pertinent pour les voitures autonomes, qui roulent dans un trafic dense gouverné par des lois, ou encore pour trouver le meilleur prix auquel revendre un lot d’actions.

En revanche, pour choisir dans quoi investir, ou pour recommander des produits à des nouveaux clients sans données à exploiter, l’intelligence artificielle peut s’avérer moins efficace que les humains. Le manque de règles ou de données empêche l’intelligence artificielle de se montrer performante. Ces limites de l’intelligence artificielle font qu’il est actuellement impossible de prédire la rentabilité d’un projet IA au sein d’une entreprise.
Recruter un data scientist coût plus de 200 000 dollars, et une firme comme Amadeus en possède 40. De son côté, Siemens à 200 spécialistes IA sur différents projets. Même Facebook cherche à recruter 3000 modérateurs de contenu, en plus des 4500 qu’il emploie déjà. Enfin, Amazon, le spécialiste de l’IA, a aujourd’hui 341 000 employés, soit trois fois plus qu’en 2012. Les limites IA sont donc importantes à prendre en compte sous peine de perdre beaucoup d’argent.

About Bastien L

Check Also

google pixel algorithme machine learning mit

Google peut désormais retoucher vos photos avant que vous ne les preniez

Afin d’améliorer la qualité photographique des smartphones, Google s’est associé avec le MIT pour développer …